Méditation 3ème dimanche de Carême

Troisième dimanche de carême C

LE JUBILE DE LA MISERICORDE, UN TEMPS DE CONVERSION

Conduits par l’esprit de vivre l’unité ecclésiale dans la solidarité selon notre thème paroissial en cette année sainte de la miséricorde, nous ne pouvons le réaliser que si nous nous mettons sur le chemin de la conversion. La conversion, n’est rien d’autre, par ailleurs, qu’un CHANGEMENT. Changement de vie et changement de notre vision du monde. Après avoir lu notre passé et compris notre présent, nous voulons donner une direction à notre avenir.

Si conversion, étymologiquement, vient de « convertere »(verbe latin) qui signifie: changer de direction, de face et cela d’une manière irréversible; cela suppose qu’il y a eu un détournement au départ, un égarement, un éloignement de la vraie direction. Alors il faut opérer un retournement sur son parcours, revenir au point de départ reprendre la bonne direction.

Pour nous chrétiens, se convertir, c’est opérer le mouvement de se tourner vers ailleurs, vers la parole de celui qui nous précède, ne cessant de nous appeler à la vie, vers la main tendue d’un Dieu en laquelle tout se fonde – une main assez subtile pour dénouer les fils de nos histoires tordues.

La conversion intégrale implique la reconnaissance de ses propres erreurs, faiblesses, vices, négligences et de se repentir de tout cœur, de changer intérieurement. La conversion est un effort à entreprendre chaque jour sans se lasser. La conversion est toujours actuelle, c’est chaque jour qu’on se convertit.

Pour réaliser cette conversion, le saint père, le pape François, nous invite au changement écologique. Pour le pape, certains chrétiens se moquent des préoccupations pour l’environnement et ne se décident pas à changer leurs habitudes. Ils ont besoin d’une conversion écologique, qui implique de laisser jaillir toutes les conséquences de leur rencontre avec Jésus Christ sur les relations avec le monde qui les entoure… La conversion écologique requise pour créer un dynamisme de changement durable est aussi une conversion communautaire. Cette conversion suppose diverses attitudes qui se conjuguent pour promouvoir une protection généreuse et pleine de tendresse. Cfr Laudato Si, § 219.

A chacun et chacune de nous de repérer l’urgence de la conversion dans sa vie tout en sachant qu’elle requiert la permanence.

Faustin

Laisser un commentaire